L’entretien du potager selon les saisons

Le potager est composé de diverses plantes qui évoluent au fil des saisons et dont les besoins diffèrent d’une espèce à une autre. Prétendre à une bonne récolte requiert plusieurs travaux d’entretien réalisés à des moments précis.

Paillage, tuteurage, fertilisation, désherbage, repiquage, semis, nettoyage et protection sont entre autres les interventions indispensables. Le calendrier du potager, contenant le planning des travaux à faire à chaque saison, aide à mieux organiser les étapes et les fréquences de l’entretien.

Le potager selon les saisons, que faire en hiver ?

Avant que le grand froid s’installe, le paillage des plantes du potager doit être effectué dès que l’hiver pointe le bout de son nez. La récolte de certains légumes tels que les mâches, les choux et les poireaux se fait en janvier. Les légumes racines doivent être préservés des gelées pendant cette même période. La préparation du substrat commence en février, c’est le moment idéal pour bêcher et composter la terre. Si le temps est favorable (moins de gel), il est possible d’ensemencer l’ail rose et l’oignon. La dernière récolte et le semis des radis, des laitues et des petits pois en pleine terre se font en mars.

Que faire au printemps pour un entretien différent selon les saisons ?

Le semis des poireaux et épinards, ainsi que le repiquage des jeunes choux de Bruxelles et des salades ont lieu à cette période. Après avoir travaillé la terre en avril, il faut planter les pommes de terre. Au mois de mai, il faut veiller à butter les pommes de terre et à planter les haricots verts, les melons, les cornichons, les concombres et les courges. Le meilleur repère pour ne pas s’induire en erreur est la floraison des roses. À ce moment précis, les poivrons, les aubergines et les tomates peuvent être plantées. Le paillage du sol des fraisiers et la protection des petits fruits, à l’aide d’un filet, ne doivent pas être oubliés. La récolte de certains légumes a lieu à partir du milieu de la saison, comme les pois et les radis. Les jeunes tomates doivent être tuteurées. À la place des légumes déterrés, il ne faut pas hésiter à retravailler le sol et à mettre d’autres plantes qui ne sont pas de la même famille que celles qui ont occupé le sol précédemment. Sur le substrat où il y avait des laitues, mettez des radis par exemple. L’arrosage a lieu pendant la matinée et un désherbage régulier doit être fait.

Les travaux d’entretien du potager en été ?

Selon les paysagistes spécialisés dans l’entretien de potager, il est préférable d’arroser le matin. Mais à partir de la mi-juillet, l’arrosage doit avoir lieu le soir pour éviter de brûler les plantes. Une bonne quantité d’eau, un jour sur deux, peut suffire. La vérification de l’épaisseur de la couche du paillis et son renforcement par la couverture avec d’autres produits limitent l’évaporation. Ainsi, le sol ne s’assèche pas. La fertilisation du sol doit avoir lieu à ce moment également. Le tuteurage des haricots est important. L’extermination des nuisibles fait partie des plus grands travaux de jardinage pendant l’été. Ces derniers, surtout les escargots et les limaces, sont friands des plantes du potager. Il ne faut pas hésiter à user des moyens efficaces pour les chasser. Au mois d’août, la production de certains fruits et légumes peut être stimulée par la taille. Il s’agit, entre autres, des melons, des poivrons et des aubergines. Le semis des légumes d’hiver et d’automne est à faire à la fin de ce mois, comme pour les navets, les épinards, les choux, les oignons, les radis, les salades et les carottes. La bonne récolte a lieu à cette période.

L’entretien du jardin en automne

Les bons produits du potager continuent à être cueillis en septembre. Le mois d’octobre est la période du grand nettoyage. Toutes les plantes qui occupent le sol, mais qui ne produisent plus, doivent être déracinées. Un grand nettoyage des parcelles aide à mieux préparer le terrain qui doit être enrichi en compost. La récolte continue toujours et permet au jardinier de profiter des légumes frais. Les potirons et les poireaux continuent à produire en novembre, il faut les cueillir à temps et ne pas attendre l’arrivée de l’hiver. Pendant ce mois, les activités liées au jardinage sont moindres.